Logo PBD VD
Vous voulez un Canton constructif et
tolérant ? Créatif et novateur ?
Qui garde son indépendance et sa
prospérité ?
PBD "Le juste milieu"
Engagez-vous avec nous, rejoignez-nous.
Nous vivons, nous avançons...

Accueil

Revue Session d'automne 2018

Bref résumé

Projet fiscal 17

AAu cours de cette session, le Parlement a adopté le Projet fiscal 17. Celui-ci est d’une importance capitale pour la place économique suisse et malheureusement de plus en plus urgent suite à l’échec de la RIE III. Considérant surtout cette importance pour la place économique suisse, le groupe PBD a accepté l’accord, bien qu’il émette des réserves sur le fait de le lier à un projet AVS. Mais c’est là une position « typiquement PBD » de ne pas rejeter l’ensemble du projet pour autant.

Des règles pour les exportations d’armes

Le PBD a enregistré un succès important avec l’adoption de la motion déposée par notre groupe « Élargir la base démocratique des exportations d’armes ». Cette motion demande qu’à l’avenir, ce ne soit plus le Conseil fédéral, mais le Parlement qui soit chargé de définir les règles en matière d’exportation d’armes. La décision du Conseil fédéral d’exporter désormais aussi du matériel de guerre dans des pays en guerre civile a non seulement soulevé de violentes protestations, mais a aussi conduit à l’annonce d’une initiative populaire. Une majorité du Conseil national a donc été incitée à suivre la stratégie du PBD et a approuvé notre motion. Et si le Conseil des États en fait de même, l’initiative populaire ne sera même pas nécessaire…

Directive européenne sur les armes et débat urgent

Les modifications du droit sur les armes ont également été sources de vives émotions, à notre avis inutiles, suite à la modification des directives européennes en la matière. Le Parlement a vidé ce projet de sa substance de manière à ne pas limiter les tireurs, chasseurs et sociétés concernées. Lancer un référendum contre ces modifications revient désormais à mettre en péril l’adhésion de la Suisse aux accords de Schengen. Or, ces accords sont un élément central de la lutte contre la criminalité et contre l’abus du droit d’asile.

 

Dans le cadre d’un débat urgent, le PBD a une fois de plus souligné l’importance des accords bilatéraux. Dans sa réponse à notre interpellation à ce sujet, le Conseil fédéral a réaffirmé qu’il considérait comme précédemment la voie bilatérale comme la « voie royale ». La conclusion d’un accord-cadre institutionnel consoliderait cette voie bilatérale et permettrait de relever avec succès les défis futurs. Il est d’autant moins compréhensible que le Conseil fédéral, les partis gouvernementaux et les syndicats se défient mutuellement sur la scène publique et torpillent ainsi la position de notre pays sur la scène européenne. Le PBD s’oppose au fait que l’accord-cadre soit ajourné inutilement. Il faut en effet négocier pour pouvoir obtenir à un moment ou à un autre un résultat.