Logo PBD VD
«
La couverture sociale
des agricultrices et des agriculteurs
doit ĂȘtre améliorée !»

Couverture sociale des agricultrices

Couverture sociale des agricultrices

Bref résumé

Le PBD demande une couverture sociale améliorée

En politique agricole, il est souvent question de « marché », de « concurrence », de « gestion efficace des ressources ». Ce qui n’a toutefois pour l’instant pas beaucoup été abordé, et le PBD y accorde une grande importance, est l’aspect social de l’agriculture. La nécessité d’agir est importante, notamment en ce qui concerne la couverture économique, juridique et sociale des conjoints travaillant dans l’exploitation (surtout les agricultrices).
En effet, le modèle familial est encore classique dans le monde agricole, qui rend par exemple presque impossible la participation du conjoint à la propriété foncière ou, en cas de divorce, à un clair désavantage du conjoint exclu de la succession.

Propositions du PBD

- Débat général et transparent sur les questions liées à la couverture sociale des conjoints travaillant dans l’exploitation.

- Les conjoints travaillant dans l’exploitation doivent bénéficier d’un meilleur statut juridique (notamment en cas de divorce).
Exemples :

o les (ex-)conjoints doivent pouvoir bénéficier d’un droit de préemption sur l’exploitation (avant même les frères et sœurs),
o le calcul du droit au gain doit être précisé.

- La couverture d’assurance sociale pour les conjoints travaillant dans l’exploitation doit être améliorée.

- Il faut aussi que des mesures de diversification du volet « social » de l’exploitation soient prises.

fiche d'information " agriculture "

Christine Bühler continue sa lutte

La Chambre d'agriculture de l'Union suisse des paysans (USP) rejette clairement la proposition des agricultrices de faire de la sécurité sociale une condition préalable aux paiements directs.

Christine Bühler, membre du PBD et présidente de l'Union suisse des paysannes et des femmes rurales (USPF), continuera à lutter pour atteindre son objectif politique.