Logo PBD VD
Qu'avons-nous en cours?
• Stop à l'îlot de cherté
• Transparence du financement des partis
• Appel pour l'égalité salariale
Initiatives, soutiens, pétitions,...

Qu'avons-nous en cours ?

Qu'avons-nous en cours ?

Bref résumé

«Stop à l’îlot de cherté»

«Stop à l’îlot de cherté – pour des prix équitables (initiative pour des prix équitables)»

Raisons pour lesquelles les prix sont artificiellement élevés en Suisse

En Suisse, bon nombre de produits importés coûtent nettement plus cher que dans les pays étrangers limitrophes. Cependant, le montant élevé des charges salariales, des coûts d’infrastructure ou des loyers n’influent souvent que dans une faible mesure sur les prix de vente finaux qui restent trop élevés. Les entraves à la concurrence s’expliquent plutôt par la présence de suppléments injustifiés pratiqués sur le dos de l‘économie locale. Les premières à tirer profit de notre pouvoir d’achat sont les multinationales, qui le font de manière ciblée et maintiennent ainsi les prix à un niveau artificiellement élevé. Les sociétés suisses perdent de ce fait en compétitivité sur le marché national et à l’exportation. Résultat: des emplois sont supprimés chez nous ou ne sont tout simplement pas créés.

Lutter efficacement contre les suppléments injustifiés

Pendant plusieurs décennies, nous avons toléré les suppléments abusifs de la Suisse. Aujourd‘hui, nous disons: « Ça suffit! » Notre initiative populaire « Stop à l’îlot de cherté – pour des prix équitables (initiative pour des prix équitables) » déclare la guerre aux importateurs généraux et aux fournisseurs étrangers, qui abusent de leur pouvoir de marché. Ils nous imposent des prix à l’importation de marchandises et de services particulièrement excessifs, dont les PME nationales, les administrations mais aussi les particuliers sont tributaires.

L’initiative pour des prix équitables est le remède

Nous déclarons la guerre aux prix à l’importation excessifs et veillons à une liberté d’achat en Suisse et à l’étranger. L’initiative populaire exerce une pression sur les modèles commerciaux qui «arnaquent» les acheteurs provenant de Suisse. Il peut en être autrement. Grâce à l’initiative pour des prix équitables, les restrictions à la concurrence causées par un comportement unilatéral d’entreprises dominantes sur le marché seront finalement aussi combattues de manière efficace. Notre initiative populaire oblige la Confédération à renforcer la loi sur les cartels. À l’avenir, davantage d’entreprises seront soumises à un contrôle des abus et donc à leur interdiction. La contrainte réelle concernant l’acquisition de biens et de services hors de prix sera supprimée, et les refus de livraison et discriminations illégales par les prix de la part d’entreprises dominantes sur le marché seront quant à eux efficacement entravés. Les entreprises fautives peuvent faire l’objet de poursuites en Suisse et à l’étranger et les prix excessifs être supprimés. Par ailleurs, l’article constitutionnel veille à ce que les Suisses ne soient pas victimes de discrimination dans le commerce en ligne.

L’initiative pour des prix équitables renforce la place économique suisse

L’initiative populaire veille à ce que les entreprises suisses obtiennent une réelle liberté d’achat qui constitue, à elle seule, une condition pour des prix équitables à la consommation. Si les prix baissent en Suisse, les consommateurs achèteront à nouveau davantage sur le territoire, et le tourisme d’achat perdra alors de son importance. Des prix sans suppléments surfaits renforcent l’économie nationale, car les entreprises deviennent plus compétitives à l’échelle internationale. Des délocalisations ou, dans le pire des cas, la fermeture d’entreprises peuvent être évitées. Ils assurent ainsi des emplois tout en augmentant le pouvoir d’achat des consommateurs.

Pour plus de détails www.prix-equitables.ch

 

Transparence du financement des partis

Les campagnes de votations et d’élections deviennent de plus en plus chères. Or, la Suisse demeure le seul pays d’Europe à ne connaître aucune règle sur le financement des partis et autres acteurs politiques importants. Bien souvent, les citoyennes et citoyens ne peuvent que spéculer sur qui se cache derrière une campagne et sur l’importance de l’engagement financier d’entreprises, de groupes d’intérêt ou de riches individus. L’initiative sur la transparence veut changer cela. La transparence renforce notre démocratie directe

 

Il n’existe nul autre pays au monde dans lequel les citoyennes et citoyens élisent et votent aussi souvent qu’en Suisse. Nous pouvons en être fiers. Les partis politiques ne sont pas seuls à s’engager dans les campagnes d’élection ou de votation, il y a aussi les associations et les entreprises. Lorsqu’elles sont concernées par un objet, elles le défendent ou le combattent, parfois avec des moyens financiers importants. Jouons cartes sur table : il ne s’agit pas d’interdire les dons. Par contre, nous voulons faire la lumière sur la provenance et le volume des montants concernés.

 

La transparence améliore le processus de formation d’opinion

Souvent, il ne suffit pas de posséder de bons arguments : seule la publicité payante dans les journaux, sur des affiches ou sur Internet assure une visibilité et permet de les faire entendre.

Au cours des dernières années, l’impact des moyens financiers à massivement augmenté. Pas étonnant donc que quelques groupuscules investissent aujourd’hui des millions dans les campagnes politiques. Les citoyennes et citoyens, sensés se forger leur propre opinion devraient être à même de savoir ce que coûte une campagne d’élection ou de votation et quel généreux donateur la paie.

 

La transparence renforce la confiance envers le monde politique

En ouvrant leurs livres de comptes, les partis, associations et organisations montrent qu’ils prennent les citoyennes et citoyens au sérieux. Ils leurs offrent la possibilité de se forger leur opinion. Pour ce faire, savoir qui paie quelle campagne est important. Ce n’est qu’en étant bien informé que l’on peut se faire une image claire des intérêts politiques des donateurs et de possibles interdépendances financières. La transparence renforce la confiance envers le monde politique. Notre système en dépend.

 

De quoi s’agit-il ?

L’initiative exige que les partis ou comités rendent public leur financement. Les dons anonymes importants sont interdits. Les partis transmettent à la Chancellerie fédérale leurs comptes, ainsi que l’origine de tout don d’un montant supérieur à 10 000 francs. Les personnes ou comités qui dépensent plus de 100 000 francs pour une campagne sont également tenus de déclarer les dons importants. Les chiffres sont rendus publics avant les élections ou votations. Il ne s’agit pas d’interdire les dons ou de braquer les projecteurs sur les personnes faisant des dons modestes.

Download listes de signatures

Recueillir des signatures en ligne

Homepage

Lien Facebook

Appel pour l'égalité salariale

Plusieurs Conseillers nationaux se mobilisent afin que le principe « A travail égal, salaire égal » devienne enfin une réalité.

Le PBD Vaud, vous invite à signer cet appel.

Lien sur la page "Appel pour l'égalité salariale"