deutsch  /  français
 
Logo PBD Suisse
Initiative populaire No Billag
et élections au Conseil d'Etat au Canton
de Glaris
Attachement à un paysage médiatique
diversifié en Suisse

Votation populaire du 4 mars 2018

Votation populaire du 4 mars 2018

Bref résumé

Attachement à un paysage médiatique diversifié

Initiative populaire fédérale « Oui à la suppression des redevances radio et télévision (suppression des redevances Billag) »

Le PBD salue le résultat de la votation populaire de ce jour, qui a débouché sur le rejet clair de l’initiative « No Billag » et donc de l’abolition du service public dans les médias. Le peuple suisse souligne ainsi son attachement à une couverture médiatique indépendante et autonome dans toutes les régions et dans toutes les langues nationales.
Après une âpre lutte argumentative ces derniers mois, l’attaque lancée contre la diversité médiatique en Suisse et le journalisme indépendant a pu être parée. Les partisans de l’initiative ont reçu aujourd’hui un message clair. Duri Campell, conseiller national PBD des Grisons, ne cache pas sa joie : « J’y vois un signal fort et précieux de la solidarité envers les régions linguistiques. » Bernhard Guhl, conseiller national, souligne quant à lui un autre aspect important : « N’oublions pas que 21 stations de radio et 13 stations de télévision régionales auraient dû mettre la clef sous le paillasson. »
Le résultat est certes réjouissant, mais il ne saurait être question désormais de retourner simplement aux affaires courantes. Le PBD entend notamment prendre au mot les responsables de la SSR et attend d’eux qu’ils gèrent les fonds publics de manière plus efficace. La SSR reçoit actuellement 1,2 milliard de francs par année issus des redevances. Le PBD attend que ce montant soit réduit au cours des quatre prochaines années de 50 millions de francs par année, et qu’il passe donc à 1 milliard de francs. Martin Landolt, président du PBD, considère qu’il s’agit d’un « objectif économique réaliste ». Cette mesure ne saurait concerner les autres bénéficiaires des redevances perçues, à savoir les stations de radio et de télévision régionales ou l’ATS.
Le groupe parlementaire PBD a décidé mardi passé déjà de déposer une initiative parlementaire en ce sens pendant la session de printemps en cours.

Le PBP reste au gouvernement du Canton du Glaris

Kaspar Becker est nouveau conseiller d’État

Kaspar Becker-Zünd, 49 ans, a été élu aujourd’hui à la succession de Robert Marti au Conseil d’État du canton de Glaris. Le PBD glaronais a ainsi pu défendre avec succès son siège au gouvernement.
Kaspar Becker, originaire d’Ennenda siège au Grand Conseil depuis 2013. Il est président de la commission des finances. Maintenant, il va succéder à son collègue du parti, Robert Marti, dans le gouvernement de Glaris. 
Le PBD Suisse adresse ses cordiales félicitations à Kaspar Becker pour son élection et lui souhaite plein succès dans sa fonction et remercie cordialement Robert Marti pour son engagement. De même, le PBD Suisse se réjouit que son parti cantonal de Glaris puisse continuer à assumer la responsabilité du gouvernement.